• Accueil
  • Télé Moreau
  • Comment Valery Giscard d'Estaing a révolutionné la communication politique

Comment Valery Giscard d'Estaing a révolutionné la communication politique

0
0
1
s2smodern

PODCAST L'ancien président de la République a été le premier à utiliser la télévision comme une arme politique. Retour sur ses nombreux coups de communication avec Thierry Moreau.

S'inspirant des techniques de marketing politique importées des États-Unis, Valéry Giscard d'Estaing s'est essayé, avec plus ou moins de succès, à de nombreux coups de communication afin de moderniser la vie politique. Une communication qui peut paraître timide par rapport aux pratiques d'aujourd'hui mais qui marque une vraie rupture avec les styles De Gaulle et Pompidou.

Chef d'Etat intégrant les codes de son époque, VGE est notamment le premier président à avoir utilisé la télévision comme une arme politique. Ce matin dans Télé Moreau sur Totem, Thierry Moreau est revenu sur la manière dont l'homme politique auvergnat a revolutionné la communication politique.

Retour sur la communication politique de VGE avec Thierry Moreau

 

Un homme de télévision

En 1964, alors ministre des Finances, Valéry Giscard d'Estaing ose apparaître à la télé en pull-over. On le voit ensuite regagner son ministère en métro, suivi de photographes. Neuf ans plus tard, il joue de l'accordéon en chemise à carreaux et participe, en short et crampons, à un match de football à Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, commune dont il est le maire.

Il a été l'inventeur de ce qu'on appelle aujourd'hui les "punchlines" avec ses célèbres « petites phrases ». Le 10 mai 1974, il prononce la plus célèbre lors du débat présidentiel qui l'oppose à François Mitterrand. En s'adressant à son adversaire, il lui dit : « Vous n’avez pas Monsieur Mitterrand, le monopole du cœur. Vous ne l’avez pas... J’ai un cœur comme le vôtre qui bat à sa cadence et qui est le mien. Vous n’avez pas le monopole du cœur. ».

Parmi toutes ses images, celle qui est devenu culte est son « message de départ » aux Français après sa défaite à la Présidentielle de 1981 face à François Mitterand. A tel point que cette image deviendra quelques années plus tard le générique de fin de l'émission "Les enfants de la télé".

Tout le monde se souvient de son célèbre « au revoir », avant de se lever et de quitter la pièce en direct devant la caméra qui filme son fauteuil vide. De longues secondes qu’il expliquera plus tard par la distance qu’il avait sous-estimée entre son fauteuil et la porte.

 

L'actualité de la télé, tous les matins dans Télé Moreau à 9h10 sur Totem

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

Pop-Rock-Hits & infos locales

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE