Ségur de la santé : pour le collectif inter-hôpitaux, le compte n'y est pas

0
0
1
s2smodern

Tarn-et-Garonne Finis les applaudissements tous les soirs à la fenêtre, désormais les aides-soignants, les infirmiers, infirmières et les médecins veulent du concret pour améliorer leurs conditions de travail dans les hôpitaux.

Une seconde journée de manifestations avait lieu hier, mardi, un peu partout en France à l’appel des syndicats et des collectifs hospitaliers. C’était le cas à Toulouse. Le « Ségur de la Santé » qui doit s’achever en fin de semaine a permis au gouvernement de débloquer plus de 6 milliards d’euros même s’il reste encore des incertitudes quant au fléchage de toutes les sommes. Ségolène Billot est médecin à l’hôpital de Montauban et membre du collectif inter-hôpitaux. Sans réponse concrète, elle craint une érosion déjà en marche au sein des services.

Ségolène Billot

Pour Ségolène Billot, il faut changer le mode de gouvernance des centre hospitaliers et consulter tous les corps de métier.

 

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

La vie chez nous, on la partage ;-)

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE