Au tribunal de Rodez ce mercredi, on a fait le procès de l’élevage industriel

0
0
1
s2smodern

Aveyron Au procès de l’élevage Grimal, ce mercredi, les mauvais traitements à animaux n’étaient pas au centre des débats au final.

L’élevage Grimal installé à Rullac Saint-Cirq engraisse 100 000 agneaux par an. L’affaire a débuté par une vidéo de l’association L214 qui dénonçait les conditions dans lesquelles les animaux étaient installés. Ce n’est pas la densité d’agneaux dans la bergerie qui est reprochée aux éleveurs, mais l’administration abusive d’antibiotiques, soit par injection, soit dans des aliments médicamenteux. Ce qui induit un risque pour la santé des consommateurs. Pour Maître Elodie Lefevre qui défendait la SARL Grimal, il n’y a pas eu de sur-administration de médicaments.

Maître Elodie Lefèvre

Un surdosage qui constitue un danger pour la santé des consommateurs et synonyme de mauvais traitements pour les animaux.

Maître Hélène Thouy, l'avocate de la partie civile qui représente l’association L 214

Des amendes ont été requises, dont la moitié avec sursis : 5000€ à l’encontre des éleveurs, 10 000€ pour les vétérinaires, 8000€ pour la SARL Grimal. Le jugement sera rendu le 14 septembre.

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

Tous les tempos de la musique et de l'info

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE