Deux repreneurs potentiels à Quézac

0
0
1
s2smodern

Alors qu'il n'a finalement pas fermé la porte au dialogue, Jean-Claude Lacaze doit maintenant affronter la concurrence d'Éric Besson.

Il est le premier repreneur potentiel de l'usine d'embouteillage de Quézac. Alors que sa candidature avait été rejetée l'année dernière par le groupe Nestlé Waters, Éric Besson affirme qu'il n'a jamais cessé de postuler à la reprise.

Le propriétaire des sources du Pestrin en Ardèche revient avec un projet plus affiné. Des investissements immédiats, de solides appuis commerciaux et financiers, et un volet social avantageux pour les salariés.

ÉCOUTEZ ÉRIC BESSON

De son côté, Jean-Claude Lacaze a aussi fait évoluer le projet de reprise qu'il devait présenter mardi matin. Les investissements à réaliser doivent passer de 1,2 à 3,2 millions d'euros sur 3 ans, le nombre de salariés restants en poste étant de 34 au lieu de 30.

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

Tous les tempos de la musique et de l'info

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE