Grippe aviaire : un éleveur auvergnat solidaire de ses collègues du Sud-Ouest

0
0
0
s2sdefault

Puy-de-Dôme Un éleveur de canards du département a décidé d'être solidaire de ses collègues du Sud-Ouest, touchés par le virus de la grippe aviaire H5N8.

Un éleveur de canards du Puy-de-Dôme est solidaire des ses collègues du Sud-Ouest dont de nombreuses exploitations sont touchées par le virus de la grippe aviaire H5N8.

Comme il l'avait fait l'an passé, lors de la précédente crise, Jean-François Panem a décidé d'augmenter sa production pour venir en aide aux producteurs notamment du Gers et des Landes fragilisés par l'épidémie.

500 canards supplémentaires

Chaque semaine, l'éleveur auvergnat abat traditionnellement 2.500 canards qu'il transforme ensuite, notamment en foie gras. En ce moment, il abat presque 500 canards supplémentaires par semaine. Des bêtes qu'il expédie ensuite aux producteurs du Sud-Ouest.

"Nous avons été mis en relation et la solidarité fait que demain, ça pourrait être moi qui soit concerné", explique Jean-François Panem. "On a échangé, je les ai fait venir dans ma structure pour voir qui j'étais, comment je travaillais et si ça pouvais leur convenir."

L'éleveur auvergnat d'ajouter : "j'ai donc mis un planning supplémentaire de production le temps d'élever des canards supplémentaires, de les gaver et de les abattre".

>>> À LIRE AUSSI : Grippe aviaire, "le modèle industriel est diabolique"

Ensuite, Jean-François Panem a organisé le transport même si "beaucoup sont venus directement les chercher à l'abattoir".

Photo d'illustration

Mots-clés: Agriculture, Economie, Massif Central

0
0
0
s2sdefault